Posez votre question

Vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur nos outils ou toute autre information.

Mon enfant parle avec difficulté

Retour sommaire

Apprendre à parler demande beaucoup de temps et de nombreuses années. Certains enfants arrivent à l’école maternelle en parlant couramment, avec aisance et d’autres zozotent, chuintent, nasonnent, ou articulent les mots comme des « bébés », ou bien encore, ont du mal à s’exprimer par phrases (sujet-verbe-complément). A deux ans, deux ans et demi, il existe une grande variabilité entre les enfants et les capacités à prononcer ou à articuler les mots sont très hétérogènes.

 

Quand le problème de retard de parole et de langage se pose-il ?
Souvent vers quatre ans ; car à cet âge, la variabilité entre les enfants s’atténue et les enfants de cet âge prononcent correctement les mots du vocabulaire quotidien et s’expriment par phrases. C’est donc à cet âge (en moyenne) que les difficultés de parole langage sont à prendre en compte.

 

Pourquoi s’en préoccuper ?
Parce que vers quatre ans, l’enfant communique avec les autres et qu’il peut se sentir complexé s’il ne prononce pas bien les mots que ces camarades prononcent bien sans effort.
Parce qu'aussi certains problèmes de langage peuvent retentir sur les apprentissages scolaires ; même en Maternelle : quand on demande aux enfants de réciter, d’apprendre des comptines…

 

Qui consulter ? Pour quoi faire ?
Il est souhaitable de commencer par rencontrer le médecin scolaire (ou de consulter le médecin de l'enfant) qui saura vous orienter vers un neuropédiatre, un phoniatre ou un pédopsychiatre.
D’abord pour un diagnostic, compte tenu de la grande étendue des problèmes ou difficultés qui concerne la parole, tant pour l’expression, la réception et la compréhension.
Pour au besoin, conseiller des examens complémentaires, ORL, audiogramme,
Et, bien sûr, pour conseiller un bilan orthophonique qui pourra au besoin déboucher sur une prise en charge orthophonique adaptée.

 

Quand parle-t-on de dysphasie ?
Généralement à partir de cinq, six ans, à un âge où les enfants ordinaires parlent avec des phrases complexes et articulent correctement la plupart des phonèmes. A cet âge, on parle de « dysphasie », quand l’enfant garde de grandes difficultés pour prononcer les mots et donc pour s’exprimer par phrases. La dysphasie, appelée encore trouble spécifique du développement du langage, est un terme médical qui nécessite donc un avis diagnostique approfondi, neuropédiatrique ou pédopsychiatrique, une prise en charge orthophonique intensive du langage, ainsi que des aménagements scolaires comme l'apprentissage de la lecture par une méthode mimo-gestuelle.

 

Donc, en pratique ?
Devant toutes sortes de difficultés de parole ou de langage chez un enfant qui va à l’école maternelle (et cela dès la Petite Section) un avis « spécialisé » (neuro-pédiatrique) est à rechercher de même qu’un avis orthophonique qui peut aboutir à une prise en charge bien adaptée aux difficultés repérées.