Posez votre question

Vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur nos outils ou toute autre information.

Mon enfant fait de très nombreuses fautes d'orthographe

Retour sommaire

La maîtrise de l’orthographe est longue et laborieuse du fait que l’orthographe du français est un système ambigu et opaque ; les mots ne s’épellent pas directement comme ils s’entendent . Il y a aussi deux types d’orthographe ; l’orthographe dite lexicale qui concerne l’orthographe correcte des mots (exemple : pomme, ours, mardi…) et l’orthographe dite grammaticale qui concerne l’application des règles de conjugaison et de grammaire (quand deux verbes se suivent le deuxième est à l’infinitif, etc.). L’orthographe commence à préoccuper les enseignants en CE1, quand l’enfant à progressé suffisamment en écriture pour écrire les lettres et les mots de manière lisible.

 

Les problèmes d’orthographe sont-ils synonymes de problèmes d’écriture ?
Non, un enfant peut faire beaucoup de fautes d’orthographe en écrivant très lisiblement les mots et les phrases. Inversement, un enfant peut écrire difficilement les mots en traçant mal les lettres mais bien les orthographier. C’est donc pour cette raison que le trouble de l’orthographe est appelé dysorthographie, pas dysgraphie. Pendant le CP, l’enfant apprend à écrire, l’attention est plus portée sur l’art de tracer les lettres et écrire des mots que sur le respect de l’orthographe et sur l’apprentissage des règles de grammaire. C’est au CE1, entre sept et huit ans, que l’enfant apprend les règles de conjugaison et de grammaire et donc peut faire des fautes d’orthographe en rapport avec la grammaire. Il est encore normal que l’enfant commette des erreurs d’orthographe dites grammaticales. (exemple : « Ils joue aux ballon) puisqu’il est en train de les apprendre.

 

Quand peut-on parler de dysorthographie ?
C’est à partir de huit ans, quand l’enfant est au CE2, que l’on peut parler de dysorthographie si les difficultés sont importantes et surtout si elles ne limitent pas aux erreurs de conjugaisons dans les phrases. L’enfant dysorthographique fait beaucoup d’erreurs pour orthographier les mots, même des mots qu’il a vu et écrit plusieurs fois. Le terme de dysorthographie est un terme médical qui renvoie à une démarche diagnostique.

 

Qui consulter, pour quoi faire ?
Si l’enfant a eu des difficultés de langage oral en maternelle, s’il a aussi des difficultés en lecture, il est important de faire le point : le Centre de référence pour les troubles d’apprentissage est conseillé car des aménagements scolaires sont à prévoir.
Si l’enfant donne l’impression de peiner uniquement en orthographe, il est utile de contacter le médecin de l'enfant pour qu’il prescrive un bilan orthophonique qui permettra d’avoir des idées précises sur les difficultés en orthographe et, en fonction des habiletés de langage oral et de lecture que l’orthophoniste explorera également, ce bilan orthophonique pourra au besoin déboucher sur une prise en charge spécifique.