Posez votre question

Vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur nos outils ou toute autre information.

Mon enfant a un trouble du comportement
Retour sommaire

Les problèmes de comportement peuvent apparaître dès les premières années de vie : longs moments de pleurs, difficulté à s'alimenter, troubles du sommeil. Mais c’est surtout quand l’enfant entre à l’école ou dans un autre lieu de socialisation (halte garderie, centre de loisirs, accueils périscolaire…) que les problèmes de comportements sont révélés. L’enfant « opposant » veut tout diriger, il est volontiers autoritaire et égocentrique et ne veut faire que ce qui l’intéresse (jouer au lieu de travailler). Il accepte mal les contraintes et peut se montrer assez colérique face à une frustration ou une consigne à exécuter. L’enfant « opposant » montre un manque d'attention, des difficultés à se concentrer, une grande ’instabilité émotionnelle qui le fait réagir souvent au « quart de tour », l’agressivité peut rapidement alterner avec des moments de déprime et de pleurs. A l’école, les troubles s’associent à des difficultés scolaires importantes chez des enfants qui sont pourtant intelligents.

 

Quels sont les critères diagnostiques ?
Le terme de comportement opposant renvoie à un ensemble de conduites, qui se répètent et persistent, dans lequel sont bafoués les droits fondamentaux d’autrui ou les normes et règles sociales correspondant à l’âge du sujet, comme en témoigne la présence de trois des critères suivants (ou plus) au cours des douze derniers mois, avec un de ces critères présent les six derniers mois.
- Agressions (envers les personnes ou les animaux) :
- brutalise, menace ou intimide…
- commence souvent les bagarres,
- peut blesser autrui (avec un bâton, ou une bouteille cassée, une pierre… etc.),
- cruel avec les personnes ou/et avec les animaux,
- destruction de biens matériels,
- vols ou fraudes,
- violation grave des règles (fugues, école buissonnière avant treize ans),

 

Le diagnostic : sur quels examens ?
Le diagnostic de comportement opposant nécessite plusieurs examens spécialisés :
-Un bilan psychologique.
- Un examen médical pédopsychiatrique : pour rechercher aussi les causes et/ou les problèmes associés :

  • Un syndrome neurogénétique.
  • Une épilepsie.
  • Un traumatisme crânien.
  • Des carences socio-affectives précoces.
  • Un retard mental.

 

Quelles prises en charge ?
- Un traitement pharmacologique dont la prescription est réservée aux spécialistes et/ou services spécialisés en psychiatrie.
- Prises en charge psychothérapique.
- Prise en charge cognitivo-comportementale (auto-contrôle de l’agressivité).